La bientraitance pour éthique

3 jours
Public

Tous les professionnels du champ social, médico-social

La bientraitance pour éthique

Objectifs

  • Appréhender les fondements de la bientraitance
  • Repérer les points cardinaux de la notion de bientraitance
  • Penser la mise en œuvre au sein de l’institution
  • Sensibiliser aux outils d’écoute des besoins et d’expression des personnes accueillies
  • Appréhender la bonne distance professionnelle

Méthode

  • Apports théoriques
  • Échanges autour de situations pratiques et des expériences des participants
  • Mises en situation

Intervenant

Cette formation est co-animée par un psychologue clinicien et un comédien médiateur

Le contenu de cette formation

Le concept de bientraitance, les notions qui l’entourent : Winnicott, Rogers, Ricoeur

  • Winnicott : l’impact de l’environnement sur le développement humain : holding et handing. De la déprivation à l’empiètement
  • Rogers : une approche centrée sur la personne, le concept de la non-directivité
  • Ricoeur : le triangle éthique : pôle JE (j’ai une vie bonne), pôle IL (dans des institutions justes), pôle TU (avec et pour autrui)
    principes de la bientraitance

Les points cardinaux qu’impliquent la notion de bientraitance

  • Une exigence éthique qui implique le respect de la personne, son parcours de vie, sa dignité et singularité
  • Des modalités de relations exigeantes entre les professionnels et les personnes accueillies
  • Une valorisation, une attention et une écoute de l’expression des personnes accueillies
    penser en permanence son action en aval et en amont. La singularité implique une adaptation à chaque situation donnée.

La mise en œuvre au sein de l’institution

  • La bientraitance jour après jour
  • Dans l’organisation : qui rythme la vie quotidienne, les temps de vie
  • Dans les interactions entre professionnels et personnes accueillies
  • Repérage des outils à la disposition de l’équipe qui permettent à la fois de penser ses actions en aval (projet, temps de réflexion, réunion…) et aval (synthèse, analyse de la pratique…)
  • Repérage des temps où les besoins singuliers des personnes accueillies ne sont pas reconnus ou respectés

 A l’écoute des personnes

  • Reconnaissance des besoins
  • Attention portée à leur expression (verbale et non verbale), aux émotions…
  • Rappel de Rogers, attitudes de Porter

La juste distance professionnelle

  • Repérage des identifications :excessives génératrices de culpabilisation
  • D’une distance froide révélatrice d’une posture défensive
  • Penser la juste place du professionnel bénéfique pour la personne accompagnée