Contactez-nous 01 42 57 61 20 / 06 20 92 56 34     Suivez-nous

  /  Formations   /   ,  

La grande précarité : comprendre les causes pour un accompagnement

2 jours
Public

Tous les professionnels du champ social, médico-social

La grande précarité : comprendre les causes pour un accompagnement

Objectif

  • Appréhender les causes de la grande précarité pour mieux comprendre les situations des personnes
  • Repérer l’impact de la précarité sur les attitudes et les comportements des personnes
  • Penser l’accompagnement, ses spécificités et ses limites
  • Identifier les entretiens possibles, dans quelles conditions ? Dans quel objectif ?
  • Encourager le travail en équipe, le travail en réseau, identifier les partenaires

Méthode

  • Apports théoriques

  • Echanges à partir de situations apportées par les participants

  • Vignettes cliniques

Intervenant(s)

Cette formation est animée par un(e) psychologue clinicien(ne)

Contenu de la formation

Comprendre les causes pour un accompagnement ajusté

La précarité, approche psycho-sociale

Le contexte familial
Le contexte social
Un faisceau d’événements et de rupture

Les attitudes et les comportements : impact de la grande précarité

Les représentations, les ressentis, les comportements et les craintes des personnes accueillies
Les professionnels face à la grande précarité, les éprouvés, les ressentis
Le temps de la relation de confiance
L’urgence est-elle une urgence ? La prise de recul

La mise en place d’un accompagnement spécifique

Comment favoriser la mise en place d’une relation de confiance ?
De la prise en charge social à l’établissement d’un lien
Un accompagnement singulier, adapté à chacun

Les différents types d’accompagnement

Dans quels objectifs ? Les objectifs atteignables
Selon quelles modalités, quelles conditions ?
Quelle contractualisation possible ?
Le temps, le rythme, le lieu

Un travail en collectif

L’équipe, le soutien
L’identification des partenaires
Le travail en réseau

Cette formation donne un support complémentaire pour réfléchir sur notre pratique professionnelle. Elle apporte une autre dimension dans l’échange entre le travailleur social et « l’usager ». En plus, son côté interactif stimule la réflexion.

Patricia
Responsable RH chez Cap’ devant