Comment accompagner les « faisant fonction » travaillant dans les structures sociales et médico-sociales ?

Comment accompagner les « faisant fonction » travaillant dans les structures sociales et médico-sociales ?

Interview de Lucas Pairaud, directeur général de l’association Jean Cotxet et d’Eric Waroquet, directeur et co-fondateur d’Epsilon Mélia. 

Les organismes sociaux et médico-sociaux connaissent plus que jamais des difficultés de recrutement. La situation n’est pas nouvelle, mais s’est dégradée avec la crise sanitaire du Covid. Face à la pénurie de professionnels dans le secteur, les structures n’ont ainsi d’autres choix que de recruter des personnes non qualifiées pour les postes qu’elles doivent occuper. Cela n’est pas sans conséquences, à la fois sur les équipes en poste et sur les personnes accompagnées.

Depuis plusieurs années, Epsilon Mélia rencontre un nombre croissant de directeurs d’établissement de tous les secteurs sociaux faisant état de problématiques spécifiques à ces personnels faisant fonction. Comment garantir une haute qualité de soin ? Comment faire pour que ces personnels acquièrent le même niveau de compétences que leurs pairs et pérennisent leur place au sein d’une équipe ? Comment éviter le turn-over dans les structures ?

Fort de son expérience en matière d’accompagnement des professionnels des secteurs de la grande précarité, de la protection de l’enfance et du handicap, Epsilon Mélia a engagé une profonde réflexion sur le sujet, de concert avec les directeurs d’établissement et chefs de service de l’ensemble du champ social et médico-social.

Ce dialogue a abouti à une proposition de formation répondant aux besoins exprimés par ces structures, basée sur trois volets de compétences :

  • La connaissance des publics et des dispositifs ;
  • Le travail en équipe, la relation d’aide et la relation éducative ;
  • La psychologie du développement et la gestion de crise.

L’enjeu est d’offrir au professionnel qui s’engage dans cette formation un espace d’analyse de sa pratique afin de lui permettre d’identifier ses aptitudes et les compétences qu’il a besoin d’approfondir. L’approche pédagogique se veut expérientielle : le stagiaire est confronté à des situations se rapprochant au plus près de ce qu’il rencontre dans son environnement professionnel.

Un premier partenariat s’est noué avec l’association Jean Cotxet. L’organisme œuvre exclusivement dans le champ de la protection de l’enfance et accompagne 4 000 jeunes par an. Aujourd’hui, près de 60 postes restent vacants. Mais l’enjeu est aussi qualitatif : trouver des éducateurs spécialisés diplômés et expérimentés s’avère extrêmement difficile. Aussi, l’association mise sur la formation pour donner à ces personnes moins qualifiées (qui font fonction de) les clés pour adopter la bonne posture éducative vis-à-vis des jeunes accompagnés.

Lucas Pairaud, directeur général de l’association Jean Cotxet, et Eric Waroquet, directeur d’Epsilon Mélia se sont prêtés au jeu de l’interview pour nous expliquer l’enjeu de former les personnels faisant fonction et nous présenter la formation destinée à ces professionnels.

Cet article pourrait vous intéresser

« On a imaginé développer tout un programme de formations internes qui permettra à ces salariés d’acquérir les bases de la protection de l’enfance (environnement, cadre législatif) et les clés dans l’interaction avec les jeunes. On a construit ce programme pour étayer leurs pratiques de façon très pratico-pratique ». Lucas Pairaud

« Epsilon Mélia nous a paru être un organisme qui avait l’expérience pour répondre à cette attente et qui en plus était en réflexion autour de l’accompagnement de ces faisant-fonction ». Lucas Pairaud

« Objectif n°1 : permettre à des gens qui sont aujourd’hui sur le terrain, qui font face aux difficultés, qui accueillent les plus vulnérables d’entre nous, d’avoir des outils supplémentaires pour les aider dans leurs tâches pour donner plus de sens à leur métier ». Eric Waroquet

« Pour nous acteurs sociaux, c’est aussi l’occasion de faire découvrir ces métiers qui sont sources de sens, de plaisir et de partage ». Eric Waroquet

Quelle est votre réaction ?
Étonnant
0
Intéressant
0
J'adore
0
J'aime
0
Je n'aime pas
0
← Revenir en haut