Véronique Dugelay donne la parole aux assistantes maternelles

Les assistantes maternelles, Véronique Dugelay les connaît bien : voilà près de vingt ans qu’elle travaille auprès d’elles. Éducatrice de Jeunes Enfants et Éducatrice Spécialisée de formation, elle consacre à ces professionnelles de la petite enfance un roman choral réjouissant ! 

La force du livre de Véronique Dugelay est de s’adresser à un large public. Chaque chapitre prend la forme d’un témoignage de parent, de travailleur social, d’Ass Mat… Les lecteurs se retrouveront certainement dans cette galerie de personnages attachants confrontés à des problèmes du quotidien, comme la difficulté de concilier travail et vie de famille, les doutes sur sa posture de parent ou de professionnel.

Bel hommage aux assistantes maternelles, le roman nous laisse apprécier la multiplicité des profils et des parcours. Le suivi des Ass Mat dans leur journée de travail permet d’aborder des thématiques pratiques qui permettront aux parents de se familiariser avec le fonctionnement du monde socio-éducatif — qu’est-ce qu’un RAM ? quelles y sont les personnes ressources ? etc. Cette immersion met aussi en relief les difficultés, très concrètes et souvent négligées, auxquelles sont confrontées les Ass Mat. Nous nous souviendrons par exemple de Nanie, contrainte de laisser ses enfants à la cantine pour pouvoir s’occuper de ceux des autres.

Avec ces portraits croisés, l’autrice attire notre attention sur l’ambivalence du métier : la frontière entre le professionnel et l’intime est très poreuse lorsqu’il s’agit d’enfants, surtout s’ils sont gardés à domicile. Selon le père d’un petit garçon gardé par Nanie, cela s’exerce à plusieurs niveau :

Ambivalence des parents qui veulent des professionnelles, mais pas trop non plus, ambivalence de la société qui veut faire des pros des Ass Mat, mais n’en donne pas les moyens […]. Ambivalence des Assistantes maternelles, qui veulent être pro, mais qui veulent aussi garder une liberté d’action hors boulot, et j’ajouterais ambivalence des relations affectives des Ass Mat et des parents qui sont aussi salariées et employeurs…

Pour ne pas se laisser piéger par cette ambiguïté, la seule solution est de communiquer ! La construction du roman montre bien les risques de l’absence de dialogue ; car un même évènement peut être vécu très différemment par l’enfant, l’Ass Mat et le parent. L’expression de ses émotions, de ses craintes, de ses difficultés peut favoriser une relation bienveillante et apaisée. Pour que chacun puisse se réaliser, en toute confiance…

Véronique Dugelay (préface de Jean Epstein), En toute confiance…, Paris, Librinova, mai 2021, 167 p., 13,90€

Quelle est votre réaction ?
Étonnant
1
Intéressant
2
J'adore
5
J'aime
2
Je n'aime pas
0
Voir le commentaire (1)
  • Tout à fait d’accord !j ai adoré ce roman professionnel,à la fois touchant et très instructif !!Comme dit une amie éducatrice à qui je l ai offert et qui l a adoré également, les personnages sont criants de vérité ! Un roman passionnant ,à mettre entre toutes les mains,pour enfin revalorisée ce magnifique métier !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée, il s'agit simplement de lutter contre le spam :)

← Revenir en haut